Archives de Tag: exposition

UNE SOIREE D’AUTOMNE

Par défaut

Image

Au cours d’une promenade habituelle au parc un soir d’automne, où le crépuscule brumeux enveloppe les arbres, une dame lit à voix haute.

Elle tient son livre comme un trésor, et tourne délicatement chaque page.

Sa voix douce et lumineuse perce la quiétude du lieu.

On croirait une illusion. Mais son timbre clair hypnotise la jeune femme qui se retourne pour l’écouter.

Ce n’est pas dans ses habitudes, et ni l’endroit approprié.

Son quotidien s’échappe. Elle ne peut résister à cette voix délicieuse qui la transporte hors du temps.

Dans la lumière tamisée, elle l’écoute, passionnée et envoûtée. De sa vie, elle n’avait entendu un tel enchantement !

Ni la lecture, ni le théâtre ne l’avaient soumise à tel point !

Paralysée sur place, ne pouvant avancer, essayant de se contraindre à ne plus l’entendre…………..Et pourtant, le livre ouvert, les mots se déversent, et glissent jusqu’à ses oreilles, capturant son âme.

Et la voilà prise au piège de l’histoire.

Cette situation surprenante la conduit dans les scènes sombres de la tragédie.

La lectrice absorbée dans sa lecture ne voit pas la jeune femme. Elle dialogue avec son histoire, et le doux carillon de sa voix résonne dans le parc silencieux.

A cette heure, les passants sont rentrés chez eux.

Seule, la jeune femme, figée en statue, se laisse imprégner de l’écho de cette voix harmonieuse.

Nul doute. A t’elle rencontré une elfe du moyen-âge ? Rêve-t’elle ?

L’humidité et le froid transpercent ses vêtements. Elle frissonne, le corps rigide, les jambes glacées………..

Et cette voix qui l’ensorcelle !

La brume la dissimule  peu à peu. Son esprit s’enfuit et court après ce doux carillon. Elle vole, elle suit cette magicienne qui l’entraîne.

Le temps…………..l’espace d’un moment…………..

A t’elle rêvé ou a t’elle entendu la véritable voix de la lectrice ?

Elle est seule dans la pénombre.

Les feuilles des arbres bruissent, et un léger souffle de vent froid vient lui caresser le visage.

MC Eguimendia le 15 Octobre 2013

LE LIVRE

Par défaut

Image

 

 

Une page s’ouvre

Sur un chemin caillouteux.

Ses chaussures trop petites

Scient ses pieds nus,

Et, pourtant elle avance,

Elle trébuche, jusqu’à tomber.

Ses genoux blessés saignent.

Les gouttes de sang perlent, 

Et glissent doucement.

D’un revers de la main

Elle balaie cette souillure.

Elle est fière.

Elle se relève en titubant,

Pleine de bonne volonté.

Elle avance sûrement,

La tête baissée,

Les yeux fixés sur ses pieds,

Ses sandales déchirées, 

Ses habits raccommodés.

Mais elle est fière,

Elle ne se plaint pas.

Un petit cri de douleur,

Parfois, lorsqu’une pierre

Lui entaille le pied.

Elle avance.

Elle regarde devant,

Ne pouvant plus tourner la tête

Ni sur les côtés, ni derrière.

Trop de maux l’ont bouleversée.

Elle continue son chemin

Qui semble ne plus finir.

Elle est sourde, presque aveugle,

Et son coeur  toujours gaie,

La fait sourire à la moindre remarque.

Elle sait que son destin

Est là tout au bout,

Même si la dernière page de sa Vie

Se ferme dans un dernier regret.

 

MC Eguimendia le 9 Septembre 2013

LE CHAT AU DOUX REGARD

Image

LE CHAT AU DOUX REGARD

Un chat de passage
Abandonné dans sa jeunesse
Se prit d’amitié d’un papillon.
Un beau chat roux
Au doux regard
Tendre et félin,
Ronronnant à la moindre caresse.
Un amour de chat,
Ne quittant pas des yeux
Son papillon volage.
Les jours s’en vont
Les semaines passent.
Patiemment, il attend
Le retour de son papillon
Parti butiner en quelques lieues.
Il reviendra, il le sait,
Il l’aime d’un amour tendre,
Passionné.
Il attend son papillon volage,
Sa confiance en lui demeure
Pour l’éternité.

MC Eguimendia 26 Juillet 2013

LA DANSEUSE

Image

La danseuse de petits papiers
A écrit un mot sur chacun d’eux
Ils tournoient autour d’elle
Comme des papillons de soie
Et elle danse avec eux
Elle virevolte avec légèreté,
Ravie et sereine.
Tous ses petits papiers
Se sont envolés.
Ils ne font plus partie
De sa vie.
Tous ses mots sont oubliés
Alors elle danse
Au milieu de ces papillons de soie
Qui ont retrouvé
Leur liberté éphémère.

MC Eguimendia 13 Juillet 2013

UNE BALADE à GUGGENHEIM à Bilbao

Par défaut

Image

 

 

Un joli chien coloré et fleuri de Jeff Koons nous accueille.

Puppy ( 1992 ) est réalisé en acier inoxydable, terreau et plantes en fleurs, et mesure 1240 x 830 x 910 cm

Image

 

 

Image

 

 

L’exposition du moment est l’Art en guerre

Image

 

Les oeuvres de Picasso et de Dubuffet y sont présentées.

Puis d’autres oeuvres choisies de Andy Warhol, Michel Basquiat,

Gilbert & George. Eveil ( Walking) 1984

Composition photographique 363 x 1 111 cm

Image

 

 

Puis la cécèbre sculpture de Louise Bourgeois Ama ( 1999 ) nous a beaucoup inspirée !Image

Image 

Image

 

Puis nous quittons cet endroit magique !

Image

UNE ENVIE D’ECRIRE

Image

UNE ENVIE D'ECRIRE

Oui, une grande envie d’écrire
Peut survenir !
Mais lorsqu’on ne sait pas s’exprimer,
On peint.
Dire tout son ressenti,
Mais ne pouvoir le dire correctement,
Et ne le sachant pas,
On peint.
Traduire ses émotions
Et ne l’écrire
Que d’une façon maladroite ou agressive
Ne permet pas d’être compris.
Alors, on peint.
La peinture est l’autre langage
Par lequel on se sent mieux
Pour écrire.
Alors, on peint……….

Emc Eguimendia le 17 Mai 2013

D’UN AMOUR TENDRE

Image

D'UN AMOUR TENDRE

D’un amour tendre
Et passionné
Ce besoin d’amour
Qui vous titille
L’amour de la mère
L’amour de l’enfant
Un adorable petit être
La chair de sa chair
Le sentir, le toucher,
Le protéger, le guider
L’aimer
D’un amour tendre
Prendre sa souffrance,
S’inquiéter pour lui
Le désir d’une mère
Le désir d’une fille
Mais je ne suis pas ta mère !
Et tu n’es pas ma fille !

Marie-Claude Eguimendia le 3 Juillet 2013

PROMENADE à MONFLANQUIN

Par défaut

Image

 

Un joli petit village où l’on découvre des petits trésors.

Une exposition à la salle d’Aquitaine que j’ai beaucoup aimée.

Image

Bamadou TRAORE expose ses sculptures aux formes longilignes, aux courbes douces.

Ses patines brunes ou noires caractérisent un style novateur.

Il utilise la technique de coulage du bronze dite  » à la cire perdue « .

Image

Nous pouvons voir aussi un peintre  Christian LOMBARD dont les peintures sont d’un style particulier.

Image

Son imagination nous entraîne dans un univers magique.

Image

expo Monflanquin.jpg2expo Monflanquin.jpg1.jpg6

LA PENSEUSE

État

LA PENSEUSE

Elle pense
Elle vit
Elle oublie
Elle est dans la lune
Elle écrit simplement
Elle n’a pas appris
Elle est toute petite
Elle est belle
Mais elle veut apprendre
Encore et toujours.
Elle ne sait pas
Ou ne sait plus.
Elle perd la mémoire,
Elle est un peu naïve,
Mais elle veut apprendre
Encore et encore.
Elle pense puis oublie.
Elle essaie de se rappeler,
Ses pensées s’embrument.
Quel jour
Quelle vie
Quel monde…
A-t’elle connu le malheur
A-t’elle connu le bonheur
Et l’Amour ?
Elle pense
Elle ne sait plus
Elle est dans son monde
Elle est heureuse maintenant
Elle essaie encore d’apprendre
Mais dans sa pensée
Règne l’oubli……..

Marie-Claude Eguimendia le 2 Juillet 2013