LE DERNIER TRAIN

Par défaut

image Silence pour un dernier voyage

Voyageur de la solitude

A-t-il atteint la sérénité

Aux derniers jours qu’ils lui restent ?

A-t-il été aimé, admiré !

Un éclat de lumière glisse

Jusqu’à lui qui laisse échapper un soupir

Se demandant si sa mère l’a aimé.

C’est elle qu’on appelle

Celle qui vous a gardé dans son ventre

Celle qui a souffert pour vous mettre au monde.

Et celle qui n’est plus là

Pour vous réconforter

Dans les derniers moments.

Chercher à être admiré

Pour combler ce manque

L’avoir été procure certainement

Une satisfaction jouissive

Qui ne dure pas dans le temps.

Avoir été adoré

Mais avoir peur de ce pouvoir

Qui asservit l’esprit

Rester encore dubitatif

Devant une admiration idolâtree.

Avoir été aimé pour ce que l’on est

Pour son caractère quel qu’il soit

Pour son corps affaibli ou laid.

 L’a-t-il vraiment connu?

L’a-t-il accepté ?

L’a-t-il compris ?

Comment croire à un tel sentiment ?

Dans le doute de tous ces gens

Qui nous démontrent par le biais de la publicité

Ce qu’est le vrai Amour

Par la beauté et l’argent.

Tellement d’ombres rôdent,

De promesses douteuses,

Ne pas commettre d’erreurs,

Essayer de vivre encore pourtant.

Et quitter la vie, agoniser

En se demandant encore

Si l’on a été vraiment aimé.

Le dernier train à ne pas manquer est arrivé.

Seul sur le quai

Il part sans regrets

Puisqu’il a aimé.

Emc Eguimendia ©  le 23 Juillet 2014

Publicités

À propos de marieclaudeblog

Son chemin artistique a débuté dans la réalisation de portraits, puis de personnages baignant dans une atmosphère de symbolisme. Au cours des années, elle continue d’explorer de nouvelles techniques sur les mélanges de pigments purs avec l’acrylique . Puis, elle développe une esthétique nouvelle. L’inspiration du trait la guide vers une œuvre souvent figurative qui trouve son épanouissement dans la réalisation des nus et des scènes de vie. Depuis peu elle se laisse absorber dans un certain style d’abstraction bien particulier. Après maintes recherches, Marie-Claude Eguimendia a réussi à adapter une technique particulière à sa peinture. Le final donne une certaine brillance rappelant la luminosité des émaux. Elle est en constante recherche pour améliorer ce nouveau style dans lequel elle est en osmose. Membre de l'association des peintres Hendayais " HAIZE-HEGOA " à HENDAYE. Membre de l'association Oroitza à HENDAYE Membre de l'association " CORPS-BEAUX " à Sainte Adèle au CANADA.

"

  1. Ce qui compte, c’est qu’il soit parti sans regret. ça c’est une richesse, c’est une façon de partir libre et léger.Quant à l’amour reçu, donné de telle ou telle façon, c’est une autre histoire et souvent compliquée 😉
    Malgré ces mots forts, j’aime cette peinture, toujours avec cette touche colorée qui me plait tant.
    Belle fin de journée.
    Val

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s